A propos de votre avocate Noëlle TERTRAIN

Spécialiste Droit du Dommage Corporel

noëlle tertrain

Après des études d’histoire et de sciences politiques à Paris et une expérience de plusieurs années dans la communication, elle décide d’opérer, en 1998, un virage important dans sa vie professionnelle et entreprend des études de droit.

Elle effectue son parcours universitaire à l’Université de Caen où, après sa maîtrise, elle obtient un DESS (ex master 2) en Contentieux des libertés fondamentales puis un DESS de Contentieux administratif, entrepris parallèlement à sa formation d’avocat au Centre de Formation des Avocats de Caen après réussite du concours d’entrée.

Une fois le diplôme d’avocat obtenu en 2004, elle intégre un cabinet à Clermont-Ferrand spécialisé en Droit de la Santé avant de rejoindre la SCP BARTHELEMY à VALENCE en 2006 où elle fut associée de 2010 à 2013.

En 2014, elle décide de créer une nouvelle structure recentrée sur les domaines d’activité liés à la santé et à la responsabilité des fabricants.

En 2006, elle obtient un DIU (Diplôme Inter-Universitaire)  sur les Traumâtismes crânio-cérébraux, diplôme organisé conjointement par les Universités de Garches, Bordeaux et Angers.

Puis un DU (Diplôme Universitaire) Réparation Juridique du Dommage Corporel, expertise médicale, obtenu à l’Université de Lyon en 2009 et un DU Actions et Contentieux de la sécurité sociale obtenu à l’Université de Montpellier en 2011.

Elle est également membre de l’AFTC, Association des Familles de Traumatisés Crâniens depuis 2005.

En 2011, elle intégré l’ANADAVI, Association nationale des Avocats de Victimes de Dommages Corporels, association regroupant environ 80 avocats sur toute la France et œuvrant prioritairement dans la réparation du dommage corporel, s’engageant à ne pas travailler pour les assureurs.

Depuis 2012, elle est membre du Comité de Protection des Personnes en Recherches Biomédicales (CPP) de LYON III (Région Rhône-Alpes), les CPP étant des comités chargés d’évaluer les protocoles en recherche biomédicale relativement, entre autres, au rapport bénéfices/risques, au consentement à recueillir des personnes qui se prêtent à la recherche.

En 2014, elle obtient le certificat de spécialisation délivré par le CNB (Conseil National des Barreaux) relatif au Droit du Dommage Corporel.